La Direction Digitale vous informe que les sites web emlyon seront indisponibles du vendredi 14 octobre (16h30) au 15 octobre

Entreprendre un executive mba est une démarche stratégique dans une carrière professionnelle. Et d'autant plus en période de crise sanitaire internationale, ou tout change très vite. Geraldine renaud mairesse et Sébastien Fressinet ont choisi récemment de se former avec l'emba emlyon business school. Ils expliquent leur choix.

Sébastien, a décidé d’acquérir de nouvelles compétences en intégrant l’Executive MBA d’emlyon

Suivre un Executive MBA : c'est acquérir de nouvelles compétences, faire le point sur ses acquis et entamer, pour beaucoup une nouvelle étape de sa vie professionnelle. Mais est-ce judicieux de se lancer dans ce challenge en période de pandémie ? « Oui, c'est la période idéale », répond, sans hésitation Sébastien Freissinet. Cet ingénieur spécialisé dans l'aviation civile, travaillant chez Airbus, a débuté le programme EMBA d'emlyon business school en octobre 2020. « J'y pensais depuis de nombreuses années et le premier confinement a été un déclencheur. Les planètes se sont alignées : je venais de finir un projet ambitieux qui avait duré 5 ans et j'étais sur le marché de la mobilité interne. La crise a durement frappe l'aéronautique et les perspectives étaient incertaines. J'ai donc décidé de me lancer et de demander un congé sabbatique a airbus pour suivre l'executive mba à emlyon pendant un an, en fast-track », ajoute-t-il.

Sublimer les connaissances

En effet, la crise de la covid-19 gèle certains secteurs et laisse le temps à des cadres et des dirigeants de repenser leur avenir professionnel et capitaliser sur les expériences passées. C'est ainsi le moment d'acquérir de nouvelles compétences. « L'Executive MBA me permet de sublimer mes connaissances. J'ai un autre regard sur mes précédentes missions, je prends du recul. Par exemple, la stratégie de costing à laquelle je contribuais en tant qu'ingénieur prend davantage de sens aujourd'hui. Je progresse sur le leadership et l'intelligence collective. J'acquiers des outils pour développer l'innovation dans l'entreprise et je m'initie au corporate entrepreneurship. Ce dernier volet me passionne, c'est une véritable découverte », souligne Sébastien Fressinet.

Ce spécialiste de l'aviation civile voit également la formation comme une opportunité de progression de carrière à l'heure où il peut être compliqué de prétendre à de nouveaux postes dans des groupes touchés par la crise. « *l'EMBA est un ascenseur. Aujourd'hui, on a du mal à monter les escaliers dans une entreprise. Avec cette formation, nous prenons directement l'ascenseur et continuons a gravir les marches car nous apportons une réelle valeur ajoutée* », détaille Sébastien Fressinet. Les participants apportent un regard neuf, ils questionnent les méthodes et process en place pour proposer des démarches innovantes, au service de la performance collective. Ils développent un esprit d'early maker, qui favorise l'identification de nouveaux leviers de croissance.

Géraldine a suivi l’EMBA d’emlyon business school

MIEUX GÉRER LES CRISES

Ce constat est partagé par Géraldine renaud mairesse, qui a suivi l'EMBA entre 2018 et 2020. Cette spécialiste de l'expérience client dans l'industrie a clairement mesuré les apports de sa formation pendant le premier confinement. « Je me suis lancée en 2018 dans l'emba avec la volonté de me challenger et d'intégrer les nouvelles méthodes de travail. Je me suis d'ailleurs beaucoup mieux adaptée aux changements lies à la crise sanitaire. J'ai su rassurer les équipes, prioriser malgré les changements permanents et donner du sens. J'ai acquis les outils et adopte la bonne posture pour être agile. Sans l'emba, je n'aurais pas évalué les enjeux de la même façon et n'aurais pas géré avec la même lucidité », explique Géraldine renaud mairesse.

Elle a également réévalué sa valeur ajoutée et a choisi d'accompagner les industries sur l'un des enjeux post crise sanitaire : la centricité client. « Je n'aurais jamais pensé porter ce projet sans l'EMBA. Je n'aurais pas osé », reconnait Géraldine renaud mairesse.

La crise est donc un moment propice à la transformation pour les entreprises et les individus. Et l'emba emlyon business school prépare les leaders de demain à avancer et construire malgré le flou ambiant.