La Direction Digitale vous informe que les sites web emlyon seront indisponibles du vendredi 14 octobre (16h30) au 15 octobre

Le distanciel est aujourd'hui privilégié pour faire face à la pandémie. Forte de sa culture digitale, emlyon business school a su rapidement déployer des solutions d'apprentissage online qualitatives qui permettent de suivre les enseignements dans les meilleures conditions. Témoignages.

Travailler à distance, utiliser les nouvelles technologies pour échanger, suivre un cours ou valider un module… L'apprentissage online fait partie de l'état d'esprit « maker » d'emlyon business school et de son Global BBA (Bachelor in Business Administration). «* L'e-learning a toujours été utilisé au sein du programme, via notre plateforme BrightSpace. Les élèves ont accès au contenu en amont pour préparer la séance : fiche pédagogique, parcours d'e-learning, exercices, cas préparatoire… Les séances permettent ensuite d'approfondir les points qu'ils n'auraient pas compris, de répondre à leurs questions… Auparavant, ce débrief se faisait en présentiel, aujourd'hui il se fait par zoom », résume Pascal Boissier, Responsable du cours Outils Informatiques dans le Global BBA et Coordinateur des associations étudiantes sur le campus Saint-Étienne.

Qualité des enseignements

Cette organisation s'est avérée particulièrement efficace dès le premier confinement. « Nous avons tout de suite utilisé Zoom. C'était une découverte pour nous mais on s'est vite habitués. Les cours se sont adaptés, nous avons pu travailler en petits groupes et les professeurs ont veillé à encourager les interactions. La qualité des enseignements n'a pas été impactée », explique Lucile Carmont, étudiante en 4e année du Global BBA sur le campus de Paris.

« Les cours se sont adaptés et les professeurs ont veillé à encourager les interactions », explique Lucile Carmont, étudiante en 4e année du Global BBA sur le campus de Paris.

La bascule a été tout aussi fluide lors du deuxième confinement, même pour les élèves fraichement arrivés : « Après deux semaines sur le campus, nous sommes passés en distanciel. C'était frustrant, on avait envie de profiter des infrastructures, de découvrir les lieux mais on s'est vite adaptés, et l'esprit de groupe s'est quand même créé. L'ambiance est excellente, même à distance », explique Mathieu Patras, étudiant en 1er année du Global BBA emlyon business school.

L'apprentissage à distance mis en place par emlyon business school permet de retrouver l'esprit du présentiel. Partage d'écran, utilisation du tableau interactif, prise de parole par chat ou face à la caméra… les possibilités sont multiples. « Je remarque d'ailleurs que certains étudiants sont plus à l'aise pour participer en distanciel. Ils osent davantage, parfois en utilisant le chat. Et l'interaction est forte. Je suis également très vigilant pour m'assurer que les participants sont impliqués. Je leur demande ainsi de garder leur caméra et leur micro activé », souligne Pascal Boissier. Bernard Laurent, enseignant en économie confirme mais met en garde : « les technologies mises en place permettent de véritables interactions. À condition que la connexion soit bonne ! ».

Examens en ligne

L'organisation mise en place par emlyon business school a également permis la tenue des examens en ligne. Des protocoles de vérification d'identité et anti-fraude ont été instaurés en fonction des modules. « Cela a très bien fonctionné. Et si jamais on rencontrait un problème technique, les équipes informatiques étaient mobilisées pour nous aider dans des délais très courts », ajoute Lucile Carmont.

La culture digitale d'emlyon et du Global BBA a donc été un véritable atout pour apporter une expérience d'apprentissage à distance à la hauteur de la qualité des enseignements.

Se préparer aux nouvelles formes de travail

« Le Global BBA nous apprend à nous adapter rapidement », résume Lucile Carmont. L'étudiante s'apprête à démarrer son stage de fin d'études au sein de la prestigieuse maison de haute joaillerie Van Cleef & Arpels. Sa mission sera majoritairement réalisée en télétravail. Ce sera également le cas de Mathieu Patras, qui effectuera son premier stage depuis son domicile. Tous deux pourront mettre en pratique leur maitrise du travail à distance.