Alors que le programme sur-mesure « Leadership Bienveillant & Exigeant » s'est terminé en avril 2021, le Crédit Agricole Ile-de-France (CADIF) et emlyon business school multiplient les initiatives pédagogiques. Objectif de cette collaboration ? Renforcer la culture de leadership de la banque francilienne au service de sa performance durable. Explications.

Après deux années d'ateliers présentiels entre pairs, de classes virtuelles, et de mise en pratique personnalisée, la formation inédite « Leadership Bienveillant & Exigeant », conçue par les équipes formation sur-mesure d'emlyon pour CADIF, s'est achevée en avril dernier. Au total, plus de 600 managers du groupe bancaire, dont près de 90 % ont été certifiés, ont suivi ce cursus de transformation managériale. « Le programme a renforcé plusieurs piliers de performance et de leadership : service client, autonomie des équipes, prise de décision collective, esprit de bienveillance, transversalité, etc. », souligne Olivier Humeau, responsable formation du CADIF.
Du côté des participants, la satisfaction est aussi au rendez-vous. Ils sont ainsi nombreux à valoriser les compétences acquises ces derniers mois. Plusieurs « Projets Action-Défi » – c'est-à-dire des actions concrètes et innovantes testées, sur le terrain, dans le cadre du parcours – ont été pérennisés au sein des agences du réseau bancaire. Ici, une nouvelle procédure d'accueil du client. Là, une meilleure personnalisation de la relation commerciale ou la suppression d'échelon hiérarchique dans la prise de décision.

Répondre aux besoins opérationnels

Au total, plus de 600 managers du CADIF ont suivi le cursus « Leadership Bienveillant & Exigeant

Le programme « Leadership Bienveillant & Exigeant » a donc porté ses fruits. Forts de ce succès, le CADIF et emlyon business school ont logiquement décidé de poursuivre l'aventure. « En deux ans, nos managers ont validé un certificat de compétences intégré à l'Executive Master Management Général dispensé par emlyon. Nous offrons la possibilité aux salariés motivés de compléter leur cursus et de s'inscrire aux autres certificats qui constituent le diplôme », confirme Frédéric Dutertre, responsable développement professionnel et des compétences managériales du CADIF.

Un webinaire organisé fin avril a présenté en détail l'Executive Master Management Général aux managers du Crédit Agricole Ile-de-France. « Plusieurs d'entre eux se sont engagés à suivre, en présentiel ou en 100% online, un ou deux certificats supplémentaires parmi les thèmes suivants : stratégie d'entreprises et démarche marketing, management agile et responsable, la finance pour manager, pilotage de la performance et de la data, conduite du changement et intelligence collective… Les compétences développées répondent aux besoins opérationnels des managers », explique Estelle Bruyère, en charge de la commercialisation de l'Executive Master Management Général à emlyon business school. De nouvelles sessions de recrutement sont d'ores et déjà prévues dans les mois prochains pour susciter l'intérêt de nouveaux participants.
Une collaboration bien partie pour durer, comme le précise Olivier Humeau : « Nous souhaitons que les coachs emlyon nous accompagnent dans le déploiement d'un outil plébiscité lors de la formation : les groupes de pairs ». De quoi s'agit-il ? « En petits groupes, nos managers partagent leurs expériences, pratiques, ou problématiques. C'est ensemble qu'ils apportent des solutions concrètes, grâce à l'intelligence collective », répond le responsable formation.

Une organisation plus apprenante

Au-delà du programme « Leadership Bienveillant & Exigeant », emlyon a su répondre aux attentes du CADIF. « Grâce à l'écoute et la réactivité de nos équipes (c'est ce que notre partenaire nous dit !), nous avons tissé des liens de confiance avec les managers et la Direction de la Caisse Régionale. Nous mettons à leur disposition de nombreuses solutions complémentaires de formation », se félicite Thomas Misslin, client project manager formation sur-mesure à emlyon business school.

emlyon a permis aux salariés du CADIF de renforcer plusieurs piliers de performance et de leadership.

D'autres pistes pourraient encore étoffer, à l'avenir, cette offre multiservices. « Pourquoi ne pas imaginer, ensemble, la création d'un dispositif de recherche autour de l'innovation managériale », suggère Thomas Misslin. Le champ des possibles est en tout cas ouvert, avec le Crédit Agricole Ile-de-France ou d'autres directions régionales de la banque souhaitant bénéficier de ces dispositifs. Renforcer sa culture du leadership revêt des enjeux d'envergure pour le CADIF. C'est un atout compétitif, un outil de fidélisation, de progression, d'efficacité des équipes. « Il s'agit également de rendre notre organisation plus apprenante en offrant à nos équipes des parcours de formation de qualité, conclut Frédéric Dutertre. L'objectif est de développer leur capacité d'adaptation à un environnement toujours plus mouvant, complexe, concurrentiel ». Le CADIF peut à présent compter sur emlyon pour atteindre cette ambition.